Quelle enceinte sans fil choisir pour partir en vacances cet été ? Voici quatre modèles compacts, légers et étanches particulièrement recommandables, issus des gammes de JBL, Bose et Ultimate Ears.

Cet article comporte des boutons qui permettent d’acheter les produits et services choisis en toute indépendance par nos journalistes. Mieux comprendre.

Dans notre sélection, les quatre enceintes retenues sont suffisamment légères et compactes pour être casées dans un petit sac puis être transportées sans effort. Toutes sont étanches, elles survivront donc à la pluie, aux éclaboussures et aux chutes dans les piscines, même si un risque de « noyade » subsiste quand l’enceinte entre dans l’eau avec violence ou qu’elle coule à plus d’un mètre cinquante de profondeur. Ces quatre modèles figurent parmi les chouchous des médias spécialisés francophones et anglophones, dont nous avons analysé les tests en profondeur pour bâtir cette liste.

Baroudeuse

(220 g – 10 cm x 5 cm hors mousqueton)

JBL

Son pourtour métallique est robuste, son gros mousqueton appelle à l’attacher à un sac, une ceinture ou un vélo. La Clip 3 se destine donc naturellement aux activités d’extérieur. Avec son autonomie d’une douzaine d’heures, on peut l’éloigner des prises d’électricité pendant une grosse journée en musique, voire quelques nuits si on l’utilise avec modération. Mais il n’y a pas de miracle à ce prix, la Clip 3 fait des compromis sur la qualité sonore. Ses basses timides limitent le plaisir qu’on prend à écouter des musiques électroniques ou urbaines. On s’en servira plus volontiers pour lire des podcasts ou diffuser un fonds sonore que pour écouter attentivement des morceaux subtils. Il faudra aussi choisir entre puissance et clarté : le son se brouille au fur et à mesure que le volume monte. Dans les environnements bruyants, il faudra attacher la Clip 3 en hauteur, pas trop loin des oreilles.

Nageuse

(420 g – 10 cm x 10 cm)

UE

Cette enceinte étanche flotte lorsqu’on la fait tomber dans l’eau, ce qui augmente ses chances de survie. C’est aussi le seul modèle de notre sélection qui soit certifié résistant au sable et aux poussières. La Wonderboom 2 est donc la candidate idéale pour les journées à plage ou à la piscine. Particulièrement robuste, elle peut encaisser les chutes. Son volume sonore est meilleur que celui de la JBL Clip 3, ce qui était attendu puisque son encombrement est supérieur. Ses aptitudes musicales sont aussi nettement améliorées, à commencer par sa bonne clarté sonore. Mais la Wonderboom 2 n’est toujours pas le meilleur choix pour un mélomane : ses basses manquent un peu de profondeur et sa restitution sonore manque légèrement de naturel. Cette enceinte n’est pas non plus un choix idéal pour regarder des vidéos : le son arrive en décalé, ce qui est assez gênant. En revanche, son autonomie de plus de dix heures est plus que correcte.

Audiophile

(290 g – 10 cm x 3,5 cm)

BOSE

C’est le modèle le plus compact de notre sélection, mais dès les premières notes, sa qualité sonore se montre largement supérieure à ce qu’on pouvait espérer d’une si petite enceinte. La clarté des voix est bonne, le volume sonore est très correct, les basses étonnamment présentes, suffisamment généreuses pour réchauffer légèrement la musique, comme souvent chez Bose, sans beaucoup dénaturer le morceau. Lorsqu’on pousse le volume au maximum, le son a toutefois tendance à refroidir un peu. A noter, la batterie de la Soundlink Micro s’épuise en six petites heures, ce qui la destine plutôt aux chambres d’hôtel qu’au camping sauvage.

Festive

(540 g – 18 cm x 7 cm)

JBL

Lorsqu’il s’agit de faire danser quelques convives en extérieur, les enceintes Bluetooth de cette sélection manquent de coffre, sauf ce modèle-ci. La Flip 5 est tout juste assez puissante pour faire monter l’ambiance, en sonorisant un apéro bruyant, puis en enchaînant avec une petite fête improvisée. D’autant que ses basses sont bien présentes et qu’elles ne s’effacent pas à haut volume. Sa qualité sonore est très correcte, elle permet d’écouter des morceaux riches et complexes avec une fidélité satisfaisante, même si la musique n’est pas restituée en stéréo, ce qui aplatit le relief sonore – un défaut dont souffrent la plupart des enceintes nomades. La batterie de la Flip 5 tient une dizaine d’heures. Son encombrement et son poids, supérieurs à celui de ses concurrents, s’approchent de ceux d’une bouteille d’eau de 50 centilitres.